Daniel SCHLIER 
 .  
Né en 1960, Daniel Schlier vit et travaille à Strasbourg. 

Cette peinture qui tire son origine de la peinture primitive, ancienne et classique est nourrie par des sources actuelles très étendues : jeux  vidéo, photographies, publicité, de presse, actualités TV…. Son originalité nous oblige à élargir notre vision du monde par cette nouvelle perception objective, très intuitive et intérieure, débouchant sur une perception subjective. Car au-delà de l’évidence de l’image, l’observateur est confronté au choc des époques (personnage du Moyen Age et avion de guerre récent), à la force de la narration, à la force des symboles et de l’iconographie.

 
Daniel Schlier
.
Sans titre n°11, 2004
Huile sous verre
70 x 140 cm
.
Daniel Schlier
.
4 chanteurs, 2002
Huile sous verre
78 x 143 cm
.
Daniel Schlier
.
Clémentine violette et Mac Donnell Douglas F-15 Eagle, N°04/07
22/29 janvier 2007
Acrylique, cheveux et poussière sur toile
117 x 102 cm
Daniel Schlier
.
Clémentine rouge et Eurofighter DA4, N°01/07
2/10 janvier 2007
Acrylique, cheveux et poussière sur toile
117 x 102 cm
 

«  Il pense en image » dit Fabrice Hergott, conservateur du Musée de Strasbourg. Il construit ses tableaux comme un cinéaste. Il collecte et emmagasine des images, il les croise et les  condense. Ses sujets flottent et s’entrechoquent dans sa tête avec l’idée de contraste et d’opposition.  Ses pensées symbolisées par des bulles narratives sont composées d’accidents, de déchirures, de ruptures et de contrastes à décoder.