Valery KOSHLYAKOV
.
Né à Salsk (Rostov-o-Don), Russie en 1962, il vit et travaille à Moscou et à Paris

Valery Koshlyakov est considéré en Russie comme un des plus importants artistes de sa génération. Il prit part en 2002 à la Biennale de San Paolo et représenta la Russie au Pavillon Russe de la Biennale de Venise en 2003.


..
Polihymnia, 2008
acrylique et collage sur toile
193 x 286 cm

..
Tour, 2010
nouveau projet en cours

.

Vason, 2008
bitume et collage sur toile
150 x 200 cm


Exposé pour la première fois à Genève, il présente des œuvres majestueuses inspirées par un idéal de civilisation. Son œuvre picturale porte notamment l’empreinte de la civilisation gréco-romaine. Il compose ses tableaux avec l’habilité d’un architecte. Le monumental explose avec la nostalgie du passé.

Cette citation historique éclate et devient contemporaine par une déstructuration habile et méthodique. Il injecte et superpose à l’intérieur du motif des images, fragments contemporains de pensées réinventées, et il détourne le sujet en dédoublant les structures et les propositions. Il cherche à retracer des moments de mémoire. Ces fenêtres ouvertes sur un monde en mutation apparaissent comme autant d’illusions de la mémoire vécue ou de l’inconscient.

A ce langage, l’artiste ajoute une sorte de caractéristique «  charnelle » grâce aux matériaux qu’il utilise. Il emploie de façon originale le carton ondulé, le bois, le polystyrène, le cellophane, le scotch et le goudron. Les contrastes provoqués par  ces matériaux déstabilisent le spectateur.  Les aplats  et les grandes coulures maitrisées accentuent la profondeur de ce cliché visuel d’une dense intensité. Ils redimensionnent l’illusion de l’espace et des perspectives en des paysages chaotiques sublimes.

En confrontant l’art contemporain aux racines du passé, soit par l’architecture, la mythologie ou les repères d’œuvre d’art historiques, l’artiste repousse les frontières des approches de l’avant-garde et de la tradition.